Accueil > Success stories > Un nouvel accord prévoit 10 millions d’euros de fonds européens pour la conservation via l’AFD
A man rows a small boat on a river near a forest.
Un homme ramant un bateau sur la rivière Ivoloina, Madagascar.
© O. Langrand

Un nouvel accord prévoit 10 millions d’euros de fonds européens pour la conservation via l’AFD

Un don bénéficiera à Madagascar et aux îles de l'Océan Indien

L'Union européenne (UE) et l'Agence française de développement (AFD) ont signé le 30 novembre 2023 un accord qui fournira 10 millions d'euros de fonds de l'UE au Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF) pour des solutions fondées sur la nature au changement climatique en le hotspot de biodiversité de Madagascar et des îles de l’océan Indien. 

Le nouveau financement de l'UE – l'un des six donateurs mondiaux du CEPF – s'appuie sur ses dons précédents au CEPF totalisant 33.5 millions de dollars américains. Ce don viendra compléter l'investissement de 38 millions de dollars américains sur 10 ans dans le hotspot du Fonds vert pour le climat, qui est également versé au CEPF via l'AFD, un autre des six donateurs mondiaux du CEPF. 

Outre l'UE et l'AFD, les donateurs mondiaux du CEPF comprennent Conservation International, le Fonds pour l'environnement mondial, le gouvernement du Japon et la Banque mondiale.

Les nouveaux fonds permettront aux communautés locales et aux organisations de la société civile de Madagascar, des Comores, de Maurice et des Seychelles de protéger, gérer et restaurer durablement des écosystèmes naturels critiques, et de favoriser une meilleure intégration de la biodiversité et des services écosystémiques dans les politiques publiques aux niveaux national et infranational, ainsi que dans pratiques commerciales.

La signature a marqué la première étape dans la réalisation du nouvel investissement. La prochaine étape sera la signature d'un accord entre l'AFD et Conservation International qui transférera les fonds au CEPF. 

« Le CEPF remercie l'Union européenne et l'AFD pour leur partenariat continu en faveur de la conservation de la biodiversité et des solutions fondées sur la nature au changement climatique », a déclaré Olivier Langrand, directeur exécutif du CEPF. "Le nouveau financement permettra aux bénéficiaires du CEPF de s'appuyer sur les résultats de conservation obtenus dans la région à un moment où des écosystèmes sains et riches en biodiversité et le leadership de la société civile sont nécessaires de toute urgence pour lutter contre le changement climatique."