marais-ranger.jpg

Femme avec la main sur l'épaule d'une femme ranger, souriante à la fois.
Légende: 
Ranger du marais Rugezi avec le responsable régional de la mise en œuvre du CEPF, Rwanda.
Crédit: 
© Conservation International/AW Tordoff

La conservation de la biodiversité ne peut pas être réalisée par une organisation, ou même un groupe d'organisations, isolément – ​​les défis sont trop grands, les solutions à plusieurs volets. 

Le modèle du CEPF est basé sur des partenariats - reliant nos organisations donatrices, nos équipes régionales de mise en œuvre, nos bénéficiaires, les communautés locales, les entreprises, les gouvernements et d'autres parties prenantes - afin de proposer des stratégies qui ont un impact significatif et durable dans les points chauds de la biodiversité où nous travaillons. 

Des collaborations supplémentaires augmentent notre portée et font avancer notre mission. Nous sommes fiers de faire partie des groupes suivants :

Partenariat des zones clés pour la biodiversité

Reconnaissant que les ressources financières pour la conservation sont limitées mais que les menaces qui pèsent sur de nombreux écosystèmes sont immédiates, le Partenariat sur les zones clés pour la biodiversité (ZCB) a été formé en 2016 et rassemble 13 groupes de conservation pour cartographier, surveiller et préserver les ZCB, des endroits avec une diversité d'espèces étonnante. L'objectif ultime est d'accroître considérablement les efforts des gouvernements, de la société civile et des entreprises privées pour sauvegarder ces lieux importants. 

En plus du CEPF, les membres comprennent American Bird ConservancyBirdLife internationalL'UICNAlliance de survie des amphibiensconservation international, Global Environment FacilityConservation mondiale de la fauneNatureServeRainforest TrustSociété royale pour la protection des oiseaux, Fonds mondial pour la nature et Wildlife Conservation Society.

Plus d’infos

Partenariat international pour l'Initiative Satoyama

En XNUMX, le Partenariat international pour l'Initiative Satoyama (IPSI) est composé de 240 organisations membres qui travaillent à promouvoir la collaboration dans la conservation et la restauration des environnements naturels influencés par l'homme en augmentant la reconnaissance mondiale de leur valeur. L'IPSI y parvient grâce à la recherche, au réseautage, au renforcement des capacités, à l'élaboration de politiques et à la sensibilisation.