Accueil > Histoires > Les nations conviennent de donner la priorité à la biodiversité
CDB COP 15
CDB COP 15
© O. Langrand

Les nations conviennent de donner la priorité à la biodiversité

Une conférence des Nations Unies fixe des objectifs ambitieux de conservation et de restauration

Au cours de la 15e réunion des signataires de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (CDB) ce mois-ci, également connue sous le nom de COP 15, près de 200 nations ont convenu d'un nouvel ensemble ambitieux d'objectifs et de cibles mondiaux en matière de biodiversité, d'un cadre de suivi pour mesurer les progrès et stratégies de financement et de mise en œuvre.

Connu sous le nom de "Kunming-Montréal Global Biodiversity Framework", l'accord définit le programme mondial de conservation, de restauration et de financement associé jusqu'à la fin de cette décennie, dans le but d'arrêter et d'inverser la perte de biodiversité d'ici 2030 et de vivre en harmonie avec nature d'ici 2050. Le cadre comprend quatre objectifs à long terme à atteindre d'ici 2050 et 23 objectifs urgents à atteindre d'ici 2030.

Les objectifs comprennent la conservation de 30 % des habitats naturels terrestres, côtiers et marins ; restaurer 30 % des écosystèmes dégradés ; et la promotion de la gestion des terres par les peuples autochtones, donnant un nouvel élan au type de conservation que le CEPF et ses bénéficiaires ont poursuivi depuis la création du fonds en 2000.

Le nouveau cadre reprend là où les Objectifs d'Aichi pour la biodiversité s'étaient arrêtés - des objectifs mondiaux qui ont connu des progrès mais qui n'ont finalement pas été atteints. Les signataires du nouveau cadre espèrent que ses objectifs spécifiques, son plan de surveillance et l'accent mis sur le financement guideront les nations participantes vers le succès.

Un élément clé du financement sera le Fonds d'affectation spéciale pour soutenir la mise en œuvre du Cadre mondial pour la biodiversité (Fonds GBF), qui sera établi par le Fonds pour l'environnement mondial. Le fonds complétera le soutien existant et augmentera le financement pour assurer la mise en œuvre en temps voulu du cadre.

Pour plus de détails, voir le communiqué de presse de la Convention des Nations Unies sur la Diversité Biologique ici.