loup-éthiopien.jpg

Wolf, with reddish fur, crossing rocky landscape; cloudy sky in background.
Légende: 
Le loup éthiopien en voie de disparition (Canis simensis) est la seule espèce de loup trouvée en Afrique.
Crédit: 
© Laika ac/Flickr Creative Commons

Au moins 677 espèces trouvées dans le hotspot de l'afromontagne orientale sont globalement menacées. À mesure que d'autres zones de la région sont explorées, ce nombre est susceptible d'augmenter de manière significative.

Plants

Dans l'ensemble, le hotspot abrite près de 7,600 2,350 espèces de plantes, dont plus de 15 300 sont endémiques. Le Rift Albertin à lui seul abrite environ XNUMX pour cent des espèces végétales d'Afrique continentale, avec au moins XNUMX espèces endémiques.

Les prairies du Rift méridional sont riches en orchidées, avec plus de 500 espèces. Plus au sud, les montagnes Chimanimani ont une prairie de quartzite qui contient au moins 73 plantes que l'on ne trouve nulle part ailleurs.

Dans la partie de la péninsule arabique du hotspot, 110 espèces végétales sont connues pour être endémiques, avec un nombre substantiel d'espèces végétales endémiques supplémentaires encore à décrire.

Oiseaux

Le nombre total d'espèces d'oiseaux dans le hotspot dépasse 1,300 157 espèces, dont XNUMX endémiques, et on peut s'attendre à ce qu'il augmente à mesure que de plus en plus de zones sont étudiées. Dans les montagnes de l'Arc oriental de la Tanzanie, les techniques d'ADN montrent qu'il existe diverses espèces cryptiques dans différentes montagnes, en particulier dans les groupes forestiers denses tels que les bulbes verts, les gobe-mouches et les souimangas.

Plusieurs des espèces endémiques du hotspot ont des aires de répartition minuscules. Par exemple, le muguet Taita en danger critique d'extinction (Turdus helleri) et le Taita apalis en danger critique d'extinction (Apalis fuscigulaire) se limitent respectivement à environ 3.5 kilomètres carrés et 1.5 kilomètres carrés de fragments forestiers restants dans les collines de Taita au Kenya.

mammifères

L'Afromontagne orientale abrite près de 500 espèces de mammifères, dont plus de 100 sont endémiques. Bien que plusieurs des plus grands mammifères phares d'Afrique, y compris l'éléphant (Loxodonta africana) et le léopard (Panthera pardus), se trouvent dans ce hotspot, la majorité des espèces menacées sont des primates et des mammifères plus petits.

Dans les hauts plateaux éthiopiens, la gelada (Théropithèque gelada) est inhabituel en ce qu'il est le seul primate restant à se nourrir exclusivement de plantes. Les hauts plateaux éthiopiens abritent également le canidé le plus rare au monde, le loup éthiopien en voie de disparition (Canis simensis).

Les espèces phares les plus charismatiques du hotspot sont les grands singes, dont le gorille de montagne en danger critique d'extinction (Gorilla beringei beringei) et le gorille de Grauer en danger (G.b. graueri).

Reptiles

Près de 350 espèces de reptiles se trouvent dans le hotspot de la biodiversité afromontagnarde de l'Est. Plus de 90 espèces sont endémiques, dont la plupart sont des caméléons. Cela inclut le caméléon à trois cornes Rwenzori (Chamaeleo Johnstoni), qui ressemble à un tricératops miniature et peut atteindre une longueur de 30 centimètres.

Amphibiens

Le hotspot abrite plus de 323 espèces d'amphibiens, dont plus de 100 sont endémiques, et davantage d'espèces sont découvertes au fur et à mesure que des enquêtes sont menées dans des parcelles forestières non étudiées.

Poissons d'eau douce

Les troubles géologiques qui ont créé les montagnes de ce hotspot ont également produit certains des lacs les plus extraordinaires du monde, tels que le lac Tanganyika (le deuxième lac le plus profond du monde à 1,471 XNUMX mètres de profondeur), le lac Albert, le lac Tana et le lac Malawi.

En raison de la présence de ces grands lacs isolés, une grande diversité de poissons d'eau douce peut être trouvée dans la région afromontagnarde orientale, avec plus de 890 espèces de poissons décrites, dont près de 620 sont endémiques.

Invertébrés

Alors que la plupart des invertébrés de l'afromontagne orientale ne sont pas bien étudiés, la faune des papillons est relativement bien connue. Le plus gros papillon du continent, le machaon géant d'Afrique (Papilio antimaque), d'une envergure de 24 centimètres, se trouve ici. Trois autres papillons machaon rares mais grands et remarquables (P. leucotaenia, P. ufipa et de Graphium gudenusi) sont des symboles importants pour la conservation dans la région.

En savoir plus sur les espèces du hotspot dans le chapitre quatre de notre profil de l'écosystème (PDF - 4 Mo).