Accueil > Notre travail > Points chauds de la biodiversité > Forêts côtières d'Afrique de l'Est
KBA prioritaire
Couloir prioritaire
Autre KBA
Autre couloir
Forêts côtières d'Afrique de l'Est
Déjà investi
Investissement
2004 - 2014
:
8.75 millions de dollars (Montagnes de l'Arc oriental et forêts côtières)
Profil d'écosystème
Profil d'écosystème (Montagnes de l'Arc oriental et forêts côtières)
Statistiques
Stratégie du CEPF Stratégie
À propos de ce point d'accès À propos
Investissement
Dates: 
2004 - 2014
:
Montant: 
8.75 millions de dollars (Montagnes de l'Arc oriental et forêts côtières)
pays éligibles
Profil d'écosystème

Le CEPF a investi dans le hotspot des montagnes et forêts côtières de l'Arc oriental, qui se situe dans deux hotspots nouvellement classés : les forêts côtières d'Afrique orientale et l'afromontagne orientale.

Notre investissement a permis d'ajouter plus de 158,000 37 hectares au réseau d'aires protégées de la Tanzanie. Des enquêtes sur 800 forêts moins connues du hotspot ont permis de mieux comprendre la biodiversité et les menaces pesant sur ces sites. De plus, le statut de menace de 157 plantes et de 29 papillons a été documenté. Nos bénéficiaires ont découvert au moins XNUMX nouvelles espèces de vertébrés, dont le singe Kipunji en danger critique d'extinction (Rungwecebus kipunji) et la musaraigne éléphant à face grise vulnérable (Rhynchocyon udzungwensis).

Le financement du CEPF a aidé à lutter contre le commerce illégal d'exploitation forestière entre la Tanzanie et la Chine et à mettre en place une interdiction d'exploitation forestière illégale en Tanzanie en 2004. Nous avons également aidé à soutenir 26 étudiants au niveau de la maîtrise et du doctorat dans des études liées à la conservation, ce qui a contribué au renforcement des capacités des prochains scientifiques et chercheurs, générant des connaissances biologiques indispensables et créant des liens avec les institutions universitaires et de recherche locales d'où provenaient ces étudiants.

Le hotspot de la biodiversité des forêts côtières d'Afrique de l'Est s'étend le long de la bordure orientale de l'Afrique et comprend des parties de la Somalie, du Kenya, de la Tanzanie et du Mozambique. Toutes les îles situées immédiatement au large font également partie du hotspot, parmi lesquelles Pemba, Zanzibar, Mafia et l'archipel de Bazaruto.

Les forêts du hotspot abritent une variété d'espèces de primates, dont trois espèces de singes endémiques et hautement menacées et deux espèces endémiques de bushbaby. La rivière Tana, qui traverse le centre du Kenya, abrite deux primates menacés et endémiques, le colobe rouge de la rivière Tana (Procolobus rufomitratus) et le mangabey de la rivière Tana (ercocebus galeritus).

La végétation du hotspot est un mélange complexe de forêts humides et de forêts sèches, avec des fourrés côtiers, des savanes boisées, des marécages saisonniers et permanents et des mangroves. Les 40,000 XNUMX variétés cultivées de violette africaine, qui constituent la base d'un commerce mondial de plusieurs millions de plantes d'intérieur, sont toutes dérivées d'une poignée d'espèces trouvées dans les forêts côtières de la Tanzanie et du Kenya.