ingrid-parchemin-panel-discussion.jpg

Ingrid assise à la table du panel, souriante et parlant dans le microphone.
Légende: 
Ingrid s'exprimant lors d'une table ronde sur les îles Goat.
Crédit: 
© Ingrid Parchemin

Ingrid Parchment a joué un rôle essentiel pour convaincre le gouvernement de la Jamaïque de mettre fin aux projets de construction d'un grand port de commerce appartenant à des Chinois sur les îles Goat. Le plan aurait nécessité la suppression de tous les arbres de l'île - un habitat d'oiseaux dévastateur et des mangroves d'une importance critique - et essentiellement de condamner l'iguane jamaïcain en danger critique d'extinction (Cyclura colley). Cela aurait également signifié une perte de pêcheries dont dépendent les communautés locales. De plus, une analyse économique financée par le CEPF a montré qu'il y avait de meilleurs emplacements pour construire le port d'un point de vue technique, économique et écologique.

Mme Parchment est née à Saint Elizabeth, en Jamaïque, et a étudié l'économie et la gestion à l'Université des Antilles à Kingston. Après avoir obtenu son diplôme en 1998, elle a accepté ce qu'elle pensait être un emploi à court terme dans une nouvelle organisation de conservation, Fondation pour la gestion de la zone côtière des Caraïbes (C-CAM).

Cependant, la conservation des écosystèmes et de la biodiversité de son pays est rapidement devenue une passion personnelle pour Mme Parchment et elle est aujourd'hui directrice exécutive du C-CAM.

formation-ccam.png

Ingrid s'adressant à une classe d'adultes.
Légende: 
Formation d'inspecteur des pêches, 2019.
Crédit: 
© Ingrid Parchemin

L'organisation est le principal défenseur de la conservation efficace de la zone protégée de Portland Bight, la plus grande zone protégée de l'île et abritant au moins 20 espèces mondialement menacées ainsi que quelque 50,000 XNUMX personnes réparties dans six villages de pêcheurs. 

Avec l'aide de deux subventions du CEPF, C-CAM a entrepris le premier processus de planification de gestion participative de la Jamaïque pour une aire protégée et a ensuite mis en œuvre ce plan, maintenant considéré comme un modèle pour l'île, qui fait partie de la Point chaud de la biodiversité des îles des Caraïbes.


Dans ses mots

CEPF : Quelle a été votre réaction lorsque vous avez appris que le projet de construction d'un port sur Goat Islands avait été abandonné ?
Ingrid : Soulagé. Heureux. Enthousiasmé. Espérons que l'environnement préservé soit considéré comme précieux. Préoccupé par le fait que [certains pourraient dire] : « Vous voyez, le gouvernement protège l'environnement à Portland Bight, alors maintenant nous pouvons extraire le Pays du cockpit."

île-des-boucs-premier-ministre.png

Ingrid debout à côté de 2 hommes, tous les 3 souriant à la caméra.
Légende: 
Ingrid et son collègue D. Brandon Hay visitent Goat Island avec le Premier ministre Andrew Holness (au centre).
Crédit: 
© Ingrid Parchemin

CEPF : Pourquoi pensez-vous que les efforts pour empêcher la construction du port ont été couronnés de succès ?
Ingrid : Nous avons travaillé ensemble sur un plan cohérent sous de nombreux angles différents, y compris la publicité via les médias traditionnels et sociaux.

Les universités, la communauté, les ONG et le secteur privé, ainsi que les médias, ont été impliqués dans la lutte. Nous nous sommes associés à des professionnels pour produire et diffuser une étude économique, et nous avons pu dialoguer directement avec les décideurs, dont le premier ministre.

CEPF : Quels conseils donneriez-vous aux écologistes en herbe ? 
Ingrid : Soyez ouvert, on ne sait pas tout. Apprenez des autres, en particulier des utilisateurs des ressources. Partagez des informations plutôt que de penser que votre rôle est d'éduquer ; c'est une rue à double sens. 

CEPF : Quel avenir pour vous ? 
Ingrid : Continuez le travail, concentrez-vous sur l'équité entre les sexes et cherchez des façons innovantes de faire ce que je fais. Apprendre des autres et partager mes leçons afin que nous puissions tous faire une différence positive.  

Projets C-CAM financés par le CEPF