Accueil > Subventions > Projets bénéficiaires > Détermination de zones importantes pour les plantes et création de micro-réserves pour conserver des pantalons rares ou endémiques du Liban.
Une femme tient une pancarte avec des fleurs, parle à un petit groupe d'hommes.
Lors de l'inauguration de la réserve naturelle d'El-Dichar à Ehmej, Magda Bou Dagher, chef de projet, présente au ministère de l'Environnement, des élus de la région de Jbeil et maire d'Ehmej.
© Université Saint-Joseph/Image par Ramy Sakr
Détermination des zones importantes pour les plantes et création de micro-réserves pour conserver les espèces rares ou endémiques au Liban
Nom du bénéficiaire : 
Université Saint-Joseph
POINT CHAUD
Bassin méditerranéen
EMPLACEMENT
MONTANT
US $ 207,788
OCCULTÉE
octobre 2013
-
décembre 2016
Statistiques
Résumé du projet Aperçu
Orientation stratégique du CEPF Stratégie
POINT CHAUD
Bassin méditerranéen
EMPLACEMENT
MONTANT
US $ 207,788
OCCULTÉE
octobre 2013
-
décembre 2016

Rassemblez et analysez les données sur la distribution et l'abondance des plantes pour identifier les zones végétales importantes au Liban. À l'aide de ces données, contactez les propriétaires fonciers pour établir trois micro-réserves à Ehmej, Sarada et Baskinta au Liban afin d'assurer la survie à long terme de ces sites et de leurs espèces. Chacun de ces sites abrite des espèces végétales rares et menacées et subit la pression d'activités telles que l'exploitation de carrières et d'autres pratiques non durables.

Direction stratégique: 3 Améliorer le statut de conservation et de protection de 44 zones clés prioritaires pour la biodiversité

Dehors, une femme agenouillée montre des graines à un homme debout.
Magda Bou Dagher Kharrat de l'USJ et Pierre Carret, directeur des subventions du CEPF, à la micro-réserve végétale d'Ehmej.
© O. Langrand